INFERNO magazine.

30LIENS VERS LES TEXTES PUBLIES SUR LE SITE INFERNO MAGAZINE

Une du premier numéro papier d'Inferno sorti début juillet. Prochaine sortie Janvier 2014.

Une du premier numéro papier d’Inferno sorti début juillet. Prochaine sortie Janvier 2014.

FESTIVAL ACTORAL 2013 La 13e édition d’Actoral ouvrira le 24 septembre prochain à Marseille. Comme chaque année, le festival dirigé par Hubert Colas et Caroline Marcilhac fait la part belle aux écritures nouvelles et aux formes scéniques hybrides. Performance, poésie, mais aussi danse, théâtre et musiques font d’Actoral une manifestation importante pour le champ de la création expérimentale. Au programme cette année, entre autres,Rabih Mroué, Lina Saneh, François Chaignaud, la Cie du Zerep, Gisèle Vienne, Nosfell, Hubert Colas, Bernard Hiedsieck, Anne-James Chaton, Mustapha Benfodil, Nathalie Quintane, Les Chiens de Navarre… Un menu éclectique et pointu qui devrait faire vibrer Marseille, un peu plus en tout cas que la désastreuse (non-)programmation que fut celle de la « Capitale de la culture 2013″… INFERNO suivra de près cet événement dès l’ouverture : ALLER DANS LE DOSSIER ACTORAL. où plusieurs articles de Quentin Quisguand et de moi-même se trouvent.

1) Texte récapitulatif : LA PART DES FEES DANS LES NUITS DE L’AUTOMNE MARSEILLAIS

2) et texte inaugural, réflexion sur la question des formes : FESTIVAL ACTORAL : DES FORMES EN TOUTES LIBERTES

3) « BROUTE-SOLO », PEREZ & BOUSSIRON ET LA CIE ZEREP : DE L’ACIDE SUR LE THEÂTRE D’ARTBROUTE-SOLO, Cie Zerep / Xavier Boussiron & Sophie Perez / Au Festival ACTORAL, Marseille / A la Maison de la Poésie, Paris le 18 octobre.

La Cie Zerep, emmenée par Sophie Perez et Xavier Boussiron, était programmée dans actOral avec Broute solo, au nouveau théâtre Joliette-Minoterie à Marseille. Broute solo joue vendredi 18 octobre à la Maison de la Poésie (Paris). A chaque création, c’est comme s’ils voulaient se défaire d’une admiration. Processus Zerep est un lent décapage de fond de nos rêves artistiques, un patient et sadique arrachage de voiles. Un retour au point zéro.

4) DEUX MISES EN LECTURE D’ANNIE ZADEK PAR HUBERT COLASANNIE ZADEK, MISE EN LECTURE Hubert Colas / LE CUISINIER DE WARBURTON Avec Isabelle Mouchard, Mathieu Montanier, Manuel Vallade et Lahcen Elmazouzi et NECESSAIRE ET URGENT avec Bénédicte Le Lamer et Thierry Raynaud / Vidéo : Patrick Laffont. Son : Etienne Fortin. Lumière : Fabien Sanchez. Assitante : Sophie Nordone. Annie Zadek bien accueillie après son premier livre en 1978 qui la fit comparer à Duras – ce qui était beaucoup – est retournée à une relative confidentialité. Ses textes ont toutefois fait l’objet de mises en scène théâtrales (Jean-Louis Martinelli, Christophe Perton, Pierre Meunier… ) et radiophoniques. Sans doute doit-elle son destin littéraire au fait d’une part d’avoir peu publié (une dizaine de livres), et d’autre part au genre de ses textes qui peuvent être tout à la fois récit, poème, théâtre, voire essai, sans être l’un seulement. Hubert Colas en donnant à entendre son écriture dans deux mises en lecture, l’une de son premier texte, Le Cuisinier de Warburton à Montévidéo et l’autre de son dernier de 2012, Nécessaire et urgent au KLAP Maison de la Danse, continue quant à lui sa réflexion sur l’écriture contemporaine et son passage à la scène.

5) « CE CONTEXTE », DE YAÏR BARELLI : A PART NOS ORIGINES… Etre ou ne pas être, cette inquiétude vient à qui hérite d’une histoire troublée dans la grande Histoire, là où se perd le fil, le sens du mouvement dans lequel chaque appartenance collective est née et devait nous mettre. Israélien, installé en France depuis 2008, Yaïr Barelli est malheureusement aux premières loges pour connaître de cela et c’est sans doute ce qui en fait, en plus d’un danseur contemporain pour entre autres Christian Rizzo (Yaïr Barelli était dans Une histoire vraie), Emmanuelle Huygh ou Marlène Montero Freitas, un performer voire un artiste plasticien qui signe des pièces et porte sa parole.

 

Un bloc de détresse muette, un tel gouffre, bée dans la Chapelle des Célestins, cette église désaffectée au sol effondré comme par un séisme. Exhibit B, l’installation performative de Brett Bailey. nous retourne le colonialisme en pleine figure. Organisant un parcours comme un calvaire (pas du visiteur), marqué par les diverses stations d’un long cauchemar.

« SWAMP CLUB », UN AVENIR GLAUQUE

Swamp Club / Philippe Quesne / Vivarium Studio / Salle Védène du 17 au 24 juillet

D’une lenteur qui crée plus d’apesanteur encore que dans les précédents opus du Vivarium Studio,Swamp Club de Philippe Quesne n’offre rien à éprouver à première vue. C’est le long dépliement d’une seule image mise en scène tout au long. Jamais Philippe Quesne n’avait encore dressé un quatrième mur aussi étanche. Le monde qu’il campe est dans une bulle. Dans un marais, en vérité. « Swamp » c’est marais, et la scénographie campe un refuge d’artistes (un « centre de résidence » est-il aussi dit) au beau milieu d’un marécage, le centre ou le club d’artistes privilégiés y ayant accès étant lui-même équipé d’un sauna d’où s’échappent continuellement des vapeurs. Ça fume beaucoup du chapeau, chez les artistes, d’après ceux qui n’en sont pas et s’activent pour rendre le monde meilleur, ce dont on peut apprécier chaque jour les beaux résultats.

 CHRISTIAN RIZZO, « D’APRES UNE HISTOIRE VRAIE »

D’après une histoire vraie / Christian Rizzo / a été donné du 7 au 15 juillet au Gymnase du Lycée Aubanel

D APRES UNE HISTOIRE VRAIE -

 D’après une histoire vraie  est un très bel opus de Christian Rizzo, avec une consonance politique. Qui affirme la mémoire comme source du sensible et la scène fondée sur elle, tout en étirant une danse méditerranéenne et nocturne pour en faire un signe multiple (politique, symbolique), et une figure de résistance secrète.

DES LUCIOLES EMPAILLEESProjet Luciole / Nicolas Truong / Chapelle des Pénitents Blancs du 7 au 13 juillet.

Etrange nuit pailletée que celle que déploie Nicolas Truong, avec Nicolas Bouchaud et Judith Henry. Etrangement sage. Nicolas Truong, le concepteur et l’animateur du théâtre des Idées au festival d’Avignon, qui est philosophe, entreprend de partager ce qu’on appelle la « pensée critique ». Un courant fondamental mais minoritaire qui est le fait d’écrivains, d’essayistes, de poètes autant que de philosophes, à la suite des éclaireurs que furent Walter Benjamin et Adorno.luciole604-tt-width-604-height-403-attachment_id-408518

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s